Mougins: 04.92.92.39.00 - St-Laurent-du-Var: 04.92.27.38.68

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

mardi 24 avril 2018

IRATHERAPIE

 

Introduit dès 1941 dans le traitement de l’hyperthyroïdie, l’Iode 131 est un traitement efficace, simple d’emploi, peu onéreux s’il reste ambulatoire. L’efficacité de la radiothérapie interne par l’Iode radioactif résulte du niveau élevé de dose absorbée qu’il est possible de délivrer aux cellules thyroïdiennes et à la relative spécificité tissulaire de l’irradiation.

Un pré requis indispensable pour envisager un traitement par l’Iode 131 est l’identification précise du type d’hyperthyroïdie alors que le diagnostic positif d’hyperthyroïdie est porté sur la clinique et la biologie.
La classification suivante peut être proposée :
-hyperthyroïdie auto-immune : maladie de Basedow, maladie de Hashimoto, forme mixte , 
-hyperthyroïdie autonome sur goitre diffus ou sur goitre uni ou multinodulaire.
Trois modalités thérapeutiques dominent le traitement des hyperthyroïdies : les anti- thyroïdiens de synthèse (ATS), la radiothérapie interne à l’iode 131, la chirurgie. Ces 3 modalités sont très efficaces de sorte que les habitudes, les critères de coût, et la connaissance des effets secondaires conditionnent le choix de la thérapeutique. On propose habituellement un traitement médical par les ATS lors du premier épisode d’hyperthyroïdie auto-immune, un traitement radical par l’iode 131 ou la chirurgie après le diagnostic d’hyperthyroïdie modérée autonome sur goitre uni ou multinodulaire. C’est le respect des indications et des contre- indications, l’avis éclairé du patient, qui permettent de faire le choix du traitement le mieux adapté à chaque cas . Dans tous les cas il faut garder à l’esprit que le traitement de l’hyperthyroïdie par l’iode 131 est un traitement de fond non urgent dont le délai d’action est long, supérieur à 3 mois. 

Préparation du patient

1. Interruption contrôlée de la prise de médicaments, et autres substances contenant de l’iode pendant une période adaptée. Le tableau présente à titre indicatif les principales sources d’iode et la durée d’interruption recommandée. Si une surcharge iodée iatrogène est suspectée, une mesure de l’iodurie des 24 heures sera effectuée. Un résultat anormal fera reporter le traitement jusqu'à élimination de l'anomalie.

TABLEAU I - MEDICAMENTS A INTERROMPRE AVANT LE TRAITEMENT

TYPE DE MEDICAMENTS

 
DELAI DE SEVRAGE RECOMMANDE

 

Sirop, vitamines, préparations nutritives contenant                  
de l’iodure de sodium, fruits de mer.

1 à 2 semaines selon l’abondance en iode.

Amiodarone

Plusieurs mois voire quelques années

Topiques iodés (bétadine, collyres...)

1 à 2 semaines

PRODUITS DE CONTRASTE RADIOLOGIQUES

 
Hydrosolubles
3-4 semaines
Liposolubles per os (cholécystographie)
3 mois
Produits huileux Myélographie
6 –12 mois 2 – 10 ans.


1. Réalisation pour les femmes susceptibles de procréer et en l’absence d’une contraception efficace d’un test de grossesse (dosage des
β-HCG).
2. Interruption des médicaments à visée thyroïdienne: 
il est préférable d’arrêter 4 à 10 jours le traitement par ATS et 3 semaines les hormones thyroïdiennes qui peuvent être associées.
3. Prescription pour la prévention de l’aggravation de l’ophtalmopathie chez les patients présentant une hyperthyroïdie auto-immune de prednisone, 0,5 à 1 mg /Kg pendant 1 mois suivi d’une décroissance progressive des doses. 

Déroulement du traitement

Après les formalités administratives au secrétariat, un manipulateur vous donnera la gélule d'Iode que vous devrez avaler avec un verre d'eau comme n'importe quel médicament. Vous resterez dans notre service encore une demi-heure pour être sûr que la gélule a bien été absorbée.


Fiche information patient

 

Madame, Monsieur,

Vous allez bénéficier d’un traitement par iode radioactif pour votre maladie thyroïdienne. Ce traitement est simple, indolore et nécessaire pour soigner au mieux votre maladie. Ses avantages sont considérables par rapport aux précautions décrites ci-dessous.

Ce traitement est formellement contre indiqué en cas de grossesse. En période d’allaitement celui-ci sera définitivement arrêté. Pendant quelques jours, votre organisme gardera une partie de l’iode radioactif nécessaire à ce traitement. L’iode non fixé va s’éliminer naturellement de façon progressive dans les selles, la salive et surtout les urines.En raison de la présence de l’iode radioactif, vous risquez de soumettre votre entourage à une irradiation faible qui ne présente pas de réel danger, mais qui est inutile et qu’il vaut donc mieux éviter.Les principes très généraux pour limiter cette irradiation sont de limiter autant que possible la durée des contacts avec les autres personnes et de vous tenir à distance d’eux à 1 ou 2 mètres.

Nous vous conseillons quelques précautions à observer :

Vis à vis de votre entourage :

  • De limiter le contact avec les enfants et les femmes enceintes pour une durée de 15 jours
  • De limiter le contact avec votre conjoint et de dormir seul si possible pour une durée de 8 jours
  • De limiter le contact avec vos enfants pour une durée de 15 jours
Pour vous même :
  • Boire abondamment si possible de l’eau citronnée,
  • Prendre une douche chaque jour et changer de sous-vêtement,
  • Uriner fréquemment, en position assise, et tirer deux fois la chasse d’eau (la radioactivité est éliminée principalement dans les urines)
  • Utiliser les mouchoirs en papier jetable 
  • Bien vous laver les mains après être passé aux toilettes ou avant de préparer un repas 
Contrôle de l'efficacité du traitement
Il faudra attendre un mois après l'administration de la gélule pour faire le premier dosage des hormones thyroïdiennes et de la TSH et c'est à partir du sixième mois après le traitement que les résultats définitifs de l'Irathérapie pourront s'apprécier.

 

LES MEDECINS

Docteur Bondouy
Docteur Chaborel 
Docteur Fincker

Docteur Florentz  
Docteur Gray
Docteur Khayat 

 

 

NOUS CONTACTER

SCINTIAZUR
3, place du Dr Jean-Luc Broquerie 
06250 MOUGINS
Tél : 04.92.92.39.00 
Fax : 04.92.92.39.09
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

scintigraphie petscan alpes maritimes 06 var 83 menton nice saint laurent du var cagnes antibes mougins cannes grasse fréjus draguignan 

http://michelet-psychologue-nice.fr

EXAMENS en IMAGES

Scroll to top